Mesures sur les aménagements

Depuis longtemps déjà, les zones tampons, appelées aussi "aménagements d'hydraulique douce" ou "d'hydraulique rapprochée" (zones enherbées, haies, fascines...) sont utilisées pour réduire l'érosion linéaire, filtrer les ruissellements (sédimentation des particules de terre + éléments associés) et infiltrer les ruissellements. Cependant leur efficacité quantitative est mal connue car difficile à évaluer. L'AREAS participe aux expérimentations menées pour combler ces lacunes.

 

Fascines et haies : caractérisation de l’efficacité et conditions d’utilisation

De 2009 à 2011, l’AREAS a conduit des expérimentations afin de préciser les caractéristiques fonctionnelles des haies et des fascines vis-à-vis du ruissellement et de l'érosion des sols.

L'objet de ce travail est de caractériser en région érosive de grande culture, sous climat océanique du nord de la France :

Les essais ont été réalisés à travers des haies et des fascines en situation réelle, plantées en bordure de champ, avec un simulateur de ruissellement spécifique permettant de recréer un débit continu et connu, tant en entrée qu'en sortie.

Les résultats obtenus ont permis d’en déduire des enseignements pratiques sur les conditions d’utilisation des haies et des fascines pour réduire les effets du ruissellement érosif.

Vous trouverez ci-dessous :
Cliquez sur le titre pour télécharger le document

 

Infiltrabilité des zones enherbées du Pays de Caux

En 2005, en collaboration avec le Cemagref, nous avons réalisé les premières mesures d'infiltrabilité et de rugosité hydraulique, de zones enherbées soumises à un ruissellement concentré.

Consulter les résultats de mesures sur les zones enherbées.